Que doit-on savoir sur les EPI ? Les équipements de protection individuelle ou EPI ont été conçus dans le but de garantir la sécurité du travailleur sur le terrain par rapport aux risques d’accidents. Les EPI ne doivent pas être négligées et ne doivent pas être considérées comme des équipements inutiles. Toutes grandes entreprises devront donc équiper ses employés des EPI et seront punies par la loi en cas d’infraction. Sur lachaussuredesecurite.com, vous aurez l’opportunité de tout connaître sur les EPI et leur utilisation.

EPI et santé au travail

EPI et santé au travail

Qu’est-ce qu’un EPI ?

Un EPI par définition est un dispositif ou dit considéré parfois comme des tenues de travail à part entières destinés aux travailleurs afin de les protéger contre d’éventuels accidents de travail. Un équipement de protection individuelle ne sera pas seulement destiné pour garantir la sécurité d’un employé sur le plan physique mais aussi sa santé puisqu’il peut parfois être exposé à des substances chimiques. Les équipements peuvent prendre différentes formes selon leurs fonctions. Ils peuvent parfois s’agir de bouchons d’oreilles, de lunettes de protection, de chaussures de sécurité, de gilets antichocs, de masques de protection, etc.

Les EPI permettent donc aux travailleurs d’avoir un maximum de protection de tous types : mécanique, chimique, biologique, électrique, thermique, ou même les protéger contre les rayonnements ultraviolets.

On peut également catégoriser les EPI en trois parties :

la classe I ceux couvrant les risques mineurs, la classe II ceux qui protègent contre les risques importants, et enfin la classe III qui concerne les équipements de sécurité pour les risques graves à effets irréversibles ou mortels.

L’usage des EPI au niveau des entreprises

Les entreprises qui prévoient d’utiliser les équipements de protection collective ou individuelle doivent respecter quelques principes. Les entreprises doivent en premier lieu prendre en compte de la hiérarchie selon laquelle les mesures de prévention doivent être prises. L’entretien des EPI doit également suivre un plan hiérarchique en commençant par l’employeur, le contre maître et l’ouvrier. Il existe aussi une procédure à suivre lors de l’achat des équipements. Et enfin, leur utilisation au sein de l’entreprise doit être conforme aux normes exigées. Ainsi, les employeurs doivent former et informer les salariés sur l’utilisation des EPI à l’aide d’un communiqué écrit mais surtout de leurs entretiens. Il est à noter que l’employeur a aussi pour obligation de maintenir les EPI en bon état en appliquant les règles techniques reçues auprès des fabricants. On peut par exemple parler d’instructions de stockage, d’utilisation, de nettoyage, de révision et de désinfection, de respect des dates de péremption, etc.

Les obligations des salariés par rapports aux EPI

Les employés reçoivent en effet des formations et des informations sur l’utilisation des EPI auprès de leurs employeurs mais après eu avoir ces recommandations, ils ont aussi les responsabilités de suivre les instructions s’y afférant. Les employeurs imposent déjà des règlements intérieurs conformes à l’utilisation et l’entretien des EPI, ainsi le salarié se doit également de respecter les instructions. Le non respect des instructions imposées par les entreprises peut en effet engendrer des sanctions et peut même entraîner à un licenciement.

Le salarié a aussi pour obligation de mettre au courant son employeur sur les équipements défectueux et périmés. Les employés considèrent aussi les EPI comme gène et parfois inesthétique dans leur travail mais le port des EPI est toutefois obligatoire malgré l’inconfort qu’ils apportent. De nos jours, les EPI comme les chaussures de sécurité sont conçues afin de garantir le confort et offrir plus d’esthétisme pour chaque employé.